Intégrer la production alimentaire dans les bâtiments

Augmenter l’autonomie alimentaire, une nécessité pour repondre à l’urgence climatique.

Pour développer sérieusement le potentiel existant à Bruxelles, il faut intégrer la production alimentaire dans la planification urbanistique. Connaître la qualité agricole des sols et en tenir compte dans la répartition des fonctions de la ville. Sous la méga prison de Haeren, il y a la meilleure terre à chicon du monde. Outre les questions sur la pertinence de ce projet de mega Prison, on ne peut plus se permettre de gâcher des terres agricoles de qualité.

La proposition dans la carte blanche de Le kiosque à graines parue dans le VIF du 25 octobre 2019 est de l’intégrer jusqu’à l’échelle des bâtiments.